Actualités

Présentation du dispositif de veille sociale pour la période hivernale

 
Présentation du dispositif de veille sociale pour la période hivernale

Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et-Moselle, a réuni ce jour le comité de veille hivernale pour coordonner la mobilisation de l'ensemble des acteurs locaux participant au dispositif de veille tout au long de cet hiver. La baisse des températures pendant la période hivernale nécessite en effet de mobiliser tous les moyens pour répondre à l’obligation de mise à l’abri.

Le dispositif hivernal 2015/2016 a été présenté à l'ensemble des membres du comité composé de représentants des services de l’État, des collectivités territoriales, des institutions intervenant dans le champ sanitaire et médico-social, et des représentants des associations intervenant auprès des personnes fragiles.

Au-delà du dispositif permanent d'hébergement (près de 3000 places), le renfort hivernal coordonné par la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) s'appuiera sur la mobilisation maximale des services pour trouver au quotidien une solution de mise à l'abri temporaire afin que personne ne dorme dans la rue.

Le dispositif de veille et d'alerte pour l'hiver 2015/2016 :

- La veille saisonnière: du vendredi 30 octobre 2015 au 31 mars 2016.

- Une activation opérationnelle en cas de vague de froid qui s'appuie sur la vigilance météorologique « grand froid » de niveau orange (températures minimales ressenties entre -10 et -18° sur plusieurs jours) ou rouge (températures minimales ressenties inférieures à -18° sur plusieurs jours).

–------

Présentation du dispositif de veille sociale hiver 2015/2016 et des associations
  • Un dispositif d’accueil et d'orientation permanent

7 services d’accueil et d’orientation (SAO) sont chargés de répondre territorialement aux demandes, en lien avec le service intégré d'accueil et d'orientation (SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation) :

- accueil des demandeurs d'asile, SAO - 15, rue Gilbert à Nancy

- autres demandeurs de droit commun, SAO - 47, rue de la Commanderie à Nancy

  • secteur BRIEY/LONGWY (association « Alisés ») :

- SAO - 2 A rue Emile Gentil à Briey

- SAO - 48 boulevard du 8 mai 1945 à Mont-Saint-Martin

  • secteur TOUL (association « Grand Sauvoy ») : SAO - 5 bis, rue du Pont des Cordeliers à Toul

Deux accueils de jour de type « boutique de services » permettant à la population sans domicile fixe, sédentarisée ou de passage, de bénéficier de services essentielles (douches, lave-linge, boissons chaudes...)

  • NANCY 32, rue Sainte Anne : ouvert 7 jours sur 7, le mercredi de 14h30 à 16h45, les autres jours de 14h à 16h45
  • BRIEY 12, rue Sous le Moulin : ouvert du lundi au vendredi de 8h à 15h

De type SAMUService d'aide médicale urgente social, une équipe gérée par l'association « ARSAgence Régionale de Santé » va à la rencontre des personnes vivant dans la rue ou en squat. Cette mission de veille sociale est prioritaire. Le dispositif fonctionne 7 jours sur 7 de 18 h à 22 h minimum dans l’agglomération nancéienne.

  • Le 115

Opérationnel 24h sur 24, 7 jours sur 7, ce numéro vert gratuit est le cœur du dispositif de veille sociale.

  • L’aide alimentaire

De nombreuses associations caritatives interviennent sur le terrain au sein de l’agglomération nancéienne et plus généralement sur l'ensemble du département.

A titre d'exemples, on peut citer sur Nancy :

  • les repas du soir servis par l’association ARSAgence Régionale de Santé du lundi au vendredi les soirs, de 18h30 à 19h45
  • durant la période hivernale, avec le concours de bénévoles des associations caritatives : Banque alimentaire, secours populaire, secours catholique, entraide protestante, médecins du monde, restos du cœur...
  • l’Armée du Salut sert des petits déjeuners de 8h30 à 10h15 du lundi au vendredi
  • le dimanche midi, l’association « la soupe pour les sans-abris » propose des repas chauds
  • La pérennisation de l'accueil

La démarche engagée dans le cadre des projets territoriaux de sortie de l'hiver se poursuit afin de favoriser l'orientation en hébergement pérenne et éviter que les personnes accueillies dans le cadre du dispositif de veille sociale durant la période hivernale ne soient remises à la rue à l'issue de cette période.