Actualités

Cérémonie organisée pour la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d'hommage aux Justes de France

 
 
Journée des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d'hommage aux Justes

Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle a présidé, à Nancy, la cérémonie organisée pour la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d'hommage aux Justes de France.

En présence des autorités civiles et militaires, cette cérémonie s'est ouverte avec le discours de M. Alain Lefebvre, président de la communauté israélite de Nancy, durant lequel il a notamment évoqué le parcours de sa famille et a rappelé l'implication majeure de Simone Veil et Claude Lanzmann en faveur de l'enseignement de la mémoire de la Shoah. La cérémonie s'est poursuivie avec à la lecture par M. le préfet du message de Mme Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées. M. le préfet a ensuite procédé à un dépôt de gerbe, et une minute de silence a été observée.

Dans son message, Mme la secrétaire d’État rappelle que "les mots de Simone Veil, actrice majeure de la reconnaissance des "Justes de France", résument, à eux seuls, tout le sens de cette commémoration annuelle : " Il y a eu la France de Vichy responsable de la déportation de 76 000 juifs, dont 11 000 enfants, mais il y a eu aussi tous les hommes, toutes les femmes, grâce auxquels les trois quarts des juifs de notre pays ont échappé à la traque."" Le message de Mme la secrétaire d’État se conclut en ces termes : "Nous n’oublions pas les martyrs. Nous n’oublions pas les sauveurs. Nous ne céderons jamais à la haine et à l’intolérance. Tel est le message de tous les citoyens rassemblés aujourd’hui."

 
 

A lire également :