Actualités

Fortes chaleurs : activation du niveau 3 du plan canicule en Meurthe-et-Moselle

 
 
Fortes chaleurs : activation du niveau 3 du plan canicule en Meurthe-et-Moselle

Fortes chaleurs : activation du niveau 3 du plan canicule en Meurthe-et-Moselle

Mise à jour du 03/07/2015:

Après 3 jours d'activation du plan canicule et au regard des prévisions météorologiques du week-end, confirmant la tendance, la préfecture souhaite rappeler quelques conseils de sécurité essentiels pour faire face à cette vague de chaleur.

Retrouvez-les en téléchargeant le document suivant:

> Conseils - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb

Météo France a placé le département de Meurthe-et-Moselle en vigilance orange canicule depuis ce jour 16h00 en raison de plusieurs jours consécutifs de fortes chaleurs.
Selon les prévisions météorologiques, les températures maximales seront de l'ordre de 35°C à 37°C et les températures nocturnes pourront atteindre  21° C durant les 5 prochains jours.
Le préfet de Meurthe-et-Moselle, en lien avec le directeur de l'Agence Régionale de Santé Lorraine, a donc décidé de déclencher le niveau 3 « alerte canicule » à compter de ce jour.
Les services opérationnels de l'État et les maires du département ont été alertés de l'activation du niveau 3 pour mettre en œuvre les mesures de surveillance nécessaires sur le terrain.
Le niveau 3 est une phase d’alerte qui répond au niveau de vigilance orange de Météo France.
Il permet de mettre en place des actions de prévention et de gestion par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène pour assurer la meilleure prise en charge des personnes fragiles (nourrissons, personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes) notamment dans les hôpitaux publics et privés, les maisons de retraite ou toute autre institution. Les communes sont invitées à contacter les personnes inscrites au registre des personnes vulnérables dans le cadre de la veille sanitaire.
L'évolution des indicateurs sanitaires est quotidiennement surveillée en lien avec l'ARSAgence Régionale de Santé Lorraine afin de de pouvoir réagir rapidement si la situation l'exige.
Les décisions mises en œuvre par le préfet pourront être révisées en fonction de l’évolution des conditions météorologiques et des indicateurs de l’activité sanitaire locale.
La préfecture souhaite rappeler, notamment aux personnes fragiles, les quelques conseils clés utiles en cas de fortes chaleurs :
- maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais),
- buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif,
- rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps au moins le visage et les avants bras plusieurs fois par jour,
- passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...),
- évitez de sortir aux heures les plus chaudes,
- évitez les efforts physiques intenses,
- restez en contact avec votre entourage et donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide,
- s’il fait très chaud et que vous vous posez des questions sur votre santé ou celle d’une personne de votre entourage, consultez votre médecin traitant,
- si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir de l’aide de bénévoles, et, pendant une vague de chaleur, prenez de leurs nouvelles régulièrement,
- si vous voyez une personne victime d'un malaise ou d'un coup de chaleur, appelez immédiatement les secours en composant le 15 ou le 112.

Rappel des signes d'alerte de déshydratation chez la personne âgée :
• Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer.
• Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.
• Nausées, vomissements, diarrhée, soif.
• Crampes musculaires.
• Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).
• Agitation nocturne inhabituelle.
Les nourrissons et les jeunes enfants s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment surtout de l’eau et rester le moins possible exposés à la chaleur. Les nourrissons et les jeunes enfants ne doivent jamais être laissés en plein soleil ni être laissés seuls dans un véhicule.
Les adultes (et notamment les personnes travaillant en extérieur) sont également concernés par les risques liés à la déshydratation. Ils doivent boire abondamment de l’eau ou des boissons non alcoolisées et rester le moins possible exposés à la chaleur. Il convient également d’éviter les efforts physiques intenses et de préserver l’intérieur de sa maison de la chaleur.
Pour plus de renseignements, consultez :
- site du ministère chargé de la Santé (dossier «canicule et fortes chaleurs»)
- site de l'ARS Lorraine
- site de Météo France
OU

appelez la plateforme téléphonique d'information "Canicule"
0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe)
tous les jours de 09 h à 19 h

Rappel : les niveaux d'alerte du plan national canicule

Niveau 1 - veille saisonnière
Le niveau 1 - veille saisonnière correspond à une couleur verte sur la carte de vigilance météorologique.
Ce niveau est activé automatiquement du 1er juin au 31 août de chaque année.
Dans le cadre de la vigilance saisonnière, le préfet de Meurthe-et-Moselle a réuni l'ensemble des acteurs impliqués le jeudi 25 juin 2015 pour préparer la séquence estivale et évaluer les mesures du plan canicule.
Niveau 2 - avertissement chaleur
Le niveau 2 - avertissement chaleur est une phase de veille renforcée permettant aux différents services de se préparer à une montée en charge en vue d’un éventuel passage au niveau 3.
Niveau 3 - alerte canicule
Sur la base de la carte de vigilance météorologique de Météo-France (vigilance orange), les préfets dedépartements peuvent déclencher le niveau 3 - alerte canicule.
La décision de déclencher le niveau 3 - alerte canicule prend en compte, le cas échéant, la situation locale (niveau de pollution, facteurs populationnels de type grands rassemblements, etc.) et les indicateurs sanitaires en lien avec les Agences Régionales de Santé (ARSAgence Régionale de Santé).
Une fois le niveau 3 - alerte canicule du Plan National Canicule activé, le préfet prend toutes les mesures adaptées dans le cadre du Plan de Gestion d’une Canicule Départemental (PGCD).
Niveau 4 - mobilisation maximale
Le niveau 4 - mobilisation maximale correspond à une vigilance météorologique rouge.

Ce niveau correspond à une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d’effets collatéraux dans différents secteurs (sécheresse, approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux ou des pompes funèbres, panne d’électricité, feux de forêts, nécessité d’aménagement du temps de travail ou d’arrêt de certaines activités…). Cette situation nécessite la mise en œuvre de mesures exceptionnelles.

 
 

Documents listés dans l’article :