Actualités

Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone: conseils et recommandations

 
 
Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone:  conseils et recommandations

Lorsque les températures baissent, les risques d'intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent. Chaque hiver, celles-ci sont responsables d'une centaine de décès en France.
logo carbone

Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone :

conseils et recommandations

Lorsque les températures baissent, les risques d'intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent. Chaque hiver, celles-ci sont responsables d'une centaine de décès en France.

Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est un gaz très difficile à détecter. Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les accidents.

Au niveau départemental, sur la période du 1er au 18 novembre, les sapeurs-pompiers de Meurthe-et-Moselle sont intervenus à onze reprises pour des intoxications au monoxyde de carbone (CO), dans des habitations pour la majorité des cas, et dans un établissement recevant du public pour deux cas. Sur les 115 personnes que les sapeurs-pompiers ont contrôlées, 21 ont nécessité un transport sur un centre hospitalier pour une prise en charge médicale suite à une intoxication au CO.

Les principales sources d'intoxication au CO

Les appareils de chauffage à combustion (bois, charbon, fuel, gaz naturel, butane, propane, essence ou pétrole...) et de production d'eau chaude (chauffe-eau au gaz) mal entretenus ou mal installés sont les principales sources d'intoxication au CO, en particulier s'ils sont associés à des conduits d'évacuation mal ou non entretenus et installés dans des locaux insuffisamment aérés. Une intoxication sur 4 est due à un appareil non raccordé, le plus souvent utilisé de manière inappropriée.

Les symptômes de l'intoxication au CO

Les symptômes - maux de tête, fatigue, nausées - apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes. Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. ll est donc important d'agir très vite.

QUE FAIRE SI ON SOUPCONNE UNE INTOXICATION AU CO ?

  • Aérer immédiatement les locaux ;
  • Arrêter si possible les appareils à combustion ;
  • Appelez les secours : le 112 (numéro d’urgence unique européen), le 18 (sapeurs-pompiers) ou le 15 (SAMUService d'aide médicale urgente) ;
  • Ne pas réintégrer les lieux avant d’avoir reçu l’avis des sapeurs-pompiers qui sont dotés d’appareils de détection spécialisés ;
  • Ne pas remettre en fonction l’appareil défectueux ou supposé défectueux avant de l’avoir fait contrôler, et réparer le cas échéant, par un professionnel (plombier-chauffagiste).

COMMENT FAIRE POUR S’EN PREMUNIR ET EVITER CES ACCIDENTS ?

  •  Avant l’hiver, faire intervenir systématiquement un professionnel qualifié pour contrôler vos installations de chauffage et de production d’eau chaude à combustion ;
  •  Veiller toute l’année à une bonne ventilation du logement et ne jamais obstruer les grilles de ventilation, tout particulièrement pendant la période de chauffage ;
  •  Veiller à une bonne utilisation des appareils à combustion, ne pas utiliser de manière prolongée les chauffages d’appoint et respecter scrupuleusement les consignes d’utilisation ;
  •  Ne jamais placer un groupe électrogène à l’intérieur d’un local mais toujours et systématiquement à l’extérieur des bâtiments ;
  •  Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (brasero, réchaud de camping, barbecues…) ;
  •  A côté des DAAF (Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumées) destinés à détecter précisément un début d’incendie dans un logement (obligatoires dans tout lieux d’habitation à compter du 8 mars 2015), il est fortement conseillé d’acquérir et d’installer près de l’appareil de chauffage un détecteur de monoxyde de carbone (le coût est supérieur à celui d’un DAAF et ne le remplace pas, mais il s’agit d’une excellente précaution supplémentaire).
  • Au niveau collectif : les organisateurs de rassemblements (manifestations culturelles ou religieuses réunions de famille par exemple) doivent être tout particulièrement attentifs. Les épisodes d'intoxication en lien avec I'utilisation de panneaux-radiants à combustible gazeux sont fréquents et concernent chaque année plusieurs centaines de personnes en France.

Le site internet www.prevention-maison.fr donne accès à des informations et à des conseils sur les différentes pièces de la maison. Il est dédié à la prévention des accidents domestiques et des risques de pollution de l'air intérieur, notamment les émanations de monoxyde de carbone.

Pour en savoir plus :

- Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et des Droits des Femmes : www.sante.gouv.fr

- Agence Régionale de santé : www.ars.lorraine.sante.fr

- Inpes: http://www.inpes.sante.fr

- Invs: www.invs.sante.fr