Actualités

Accueil des réfugiés: point d'étape sur la mise en oeuvre du dispositif gouvernemental

 
Accueil des réfugiés: point d'étape sur la mise en oeuvre du dispositif gouvernemental

Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et-Moselle, a réuni ce jour en préfecture les représentants des collectivités territoriales, les bailleurs sociaux et les opérateurs de l’accompagnement pour présenter le dispositif gouvernemental d'accueil des réfugiés.

Devant l’ampleur inédite des flux migratoires auxquels se trouvent confrontés l’ensemble des pays européens, la France participe à l’accueil des personnes en besoin urgent de protection qui ont fui leur pays. Ainsi, avec l’objectif d’une solidarité nationale, qu’il s’agisse des collectivités locales ou de la société civile, le Gouvernement souhaite mobiliser, recueillir et coordonner toutes les volontés de participer à cet effort commun.
Afin d’accompagner cette mobilisation, Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et-Moselle, a réuni ce jour en préfecture les représentants des collectivités territoriales, les bailleurs sociaux et les opérateurs de l’accompagnement pour présenter le dispositif gouvernemental et préparer de manière concertée les orientations à mettre en œuvre. Environ 100 personnes ont assisté à cette réunion.
En l’état actuel du dispositif, les accueils en première urgence des personnes en provenance notamment d’Allemagne sont réalisés dans des centres d’hébergement parisiens et la régulation des orientations dans les départements est piloté par le niveau national. Il est donc nécessaire d’anticiper dès à présent la coordination des actions et ainsi préparer aux mieux les arrivées des personnes réfugiées qui pourraient être orientées en Meurthe-et-Moselle.
L'office français de l'immigration et de l'intégration a présenté le dispositif d'accueil et d'informations.

Lors de cette réunion, le préfet a rappelé que l’effort de mobilisation pour l’accueil des réfugiés sera partagé dans le strict respect de la répartition des compétences et des missions entre les services de l’État et ceux des collectivités locales. La prise en charge des réfugiés est une compétence de l’État qui en assure la responsabilité financière (accueil, hébergement, instruction de la demande d’asile, mise en œuvre de projet d’intégration et d’insertion). L’accueil de familles de réfugiés n’engendrera donc aucune charge nouvelle pour les collectivités d’accueil.
Le préfet a présenté les modalités de l’accompagnement financier des collectivités prévu par le Gouvernement afin d’encourager toutes les initiatives. Ce soutien s’élève à 1000 euros par place d'hébergement pour les communes et les intercommunalités qui créeront sur leur territoire des places d’hébergement supplémentaires d’ici à 2017. Des instructions nationales complémentaires sont attendues prochainement pour préciser les modalités de mise en oeuvre de cet accompagnement.
Le président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle a en outre rappelé les compétences du département en matière d'accueil des mineurs isolés.
Afin d’assurer la mise en cohérence de l’ensemble des initiatives proposées sur le territoire de Meurthe-et-Moselle, qu’elles émanent de collectivités ou de particuliers, le préfet a désigné comme coordonnateur départemental Jean-François RAFFY, secrétaire général de la préfecture, assisté de Pierre-Yves BOIFFIN, directeur départemental de la cohésion sociale.

Pour plus d'informations consultez la rubrique dédiée sur notre site

 
 

A lire également :